Codeveloppement professionnel entre pairs

Comment décloisonner les services ?

Des expériences vécues dans l'entreprise devraient être partagées et analysées ?

Comment prendre du recul par rapport à ce qui se vit dans l'entreprise ?


Le codéveloppement professionnel entre pairs est un processus d’apprentissage basé sur une démarche structurée d’analyse et de coconstruction en groupe qui vise à améliorer les pratiques professionnelles.

Créé au Quebec, par Adrien Payette et Claude Champagne, ce processus est cadré, minuté par l’animateur. Chaque personne y joue un rôle précis. Il y a des moments d’écoute, de parole.

La richesse du codéveloppement vient du croisement des regards de participants issus de contextes professionnels différents. Chaque personne analyse la situation suivant son vécu de terrain, sa personnalité, son mode de fonctionnement. Chacun obtient un éclairage sur comment l’autre envisage la même situation.

Au terme de la séance, des plans d’actions sont soumis à l’exposant. On n’est pas dans de l’hypothétique, mais bien dans du concret.

Le fait d’analyser en groupe est perçu par les participants comme extrêmement ressourçant. La dynamique mise en place est également une opportunité de création de liens vrais entre les participants, de génération d’idées nouvelles et de prise de recul par rapport à soi-même. Le codéveloppement s’intègre dès lors très bien dans le cadre d’un réseau qui souhaite dynamiser les relations entre ses membres et les aider à évoluer professionnellement.

Le codéveloppement vu par nos participants

  • 1
  • 2
  • 3

  

« C’est prodigieusement génial d’entendre une situation, d’aller en son for intérieur, d’analyser et hop, coup de théâtre… de nouvelles portes s’ouvrent.»

DOMINIQUE

  

« Je retiens du codéveloppement, l’importance de toujours se remettre en question, de réévaluer la situation. »

ALAIN

  

« La démarche de codéveloppement est enrichissante parce qu’elle permet d’aller au fond de soi. Je suis fière et contente d’avoir partagé avec les autres. Je me rends compte que je suis capable de prendre de la distance et c’est très valorisant.»

LISE